Je m’appelle Léna Buscaglia, j’ai 37 ans, je vis à Saint-Gervais-les-Bains en Haute-Savoie et travaille comme médecin généraliste. 

J’aime voyager, vivre de nouvelles expériences, apprendre de nouvelles choses et sortir de ma zone de confort pour dépasser mes limites. Cela ne m’empêche pas de savourer les moments simples et conviviaux entre amis ou en famille.
A force d’envier les motards que je croisais au Col des Aravis en allant au travail, je me suis décidée à passer le permis moto en 2018.
J’y avais déjà bien pensé avant mais ça m’était passé… Je ne regrette pas de m’être lancée !!
Quelle sensation de liberté, lors de chaque balade, chaque roadtrip !! 

Ma première moto est une Ducati Scrambler Desert Sled (j’ai eu un coup de coeur et je l’ai achetée sans pouvoir l’essayer avant).

Nôtre première aventure ensemble a été un roadtrip en solo 6 mois après avoir obtenu le fameux sésame. Je suis partie de Megève pour descendre faire de la plongée sous-marine à Hyères en empruntant la Grande Route des Alpes. J’ai parcouru les cols avec ma tente, mes saccoches et ma combi de plongée pendant 6 jours, paraissant bien frêle et peu assurée au départ du périple.
C’était le début de l’été, la saison des orages…J’ai découvert les joies de l’aventure, avec les bonnes et les mauvaises surprises, celles qui resteront gravées dans ma mémoire…

Sur le plan de la conduite je pense avoir énormément progressé pendant ce voyage! Seule avec ma moto, j’étais obligée de me débrouiller… personne sur qui s’appuyer ! 

La fin de la saison a été ponctuée par un roadtrip entre motardes dans les gorges du Verdon, des balades sur les routes de montagnes qui m’entourent au quotidien et une journée de découverte du flat track.

J’ai attendu la saison suivante pour me lancer en offroad, toujours sur les chemins alentours, et j’ai effectué une matinée de stage de pilotage enduro à Vif près de Grenoble, ainsi qu’une journée de formation au pilotage de trail en offroad avec Jean-Pierre Goy.

J’ai pu varier les plaisirs en offroad « à la maison » quand je me suis acheté une Yamaha 450 wrf même si c’était compliqué.
Petit à petit j’ai pris de l’assurance et gagné en technique et j’ai donc pu partir pendant l’été 2021 au désert des Bardenas en Espagne avec mon homme, en empruntant les itinéraires tout-terrain autant que possible et en suivant une portion de la trace du Trans Euro Trail (TET) au retour.
C’est d’ailleurs là que j’ai connu ma première grosse chute, heureusement sans conséquence pour moi ni ma moto.

A la fin de l’été 2021, j’ai participé à un évènement mettant les motardes à l’honneur, « Héroïnes et Gasoline », et je suis partie redécouvrir les routes des volcans d’Auvergne. 

En octobre 2022 j’ai participé à mon premier raid marocain, le Raid Passion Désert. J’ai découvert les plaisirs et les difficultés d’une telle aventure et c’est des étoiles plein les yeux que je me suis de nouveau inscrite pour l’édition de cette année. 

Pour m’entraîner et progresser, j’essaie de rouler un maximum et je participe à l’assistance médicale avec l’association AMIS enduro, les « anges gardiens » des courses d’enduro. C’est difficile pour moi qui n’ai clairement pas encore le bon niveau pour être à l’aise sur ces traces exigeantes. Mais ça a le mérite de me faire progresser ! 

Je suis très heureuse de pouvoir mêler mon travail et ma passion, c’est pourquoi je n’ai pas hésité une seconde quand j’ai eu l’opportunité d’assurer l’assistance médicale sur le Trek Dial Dakar en février dernier. 

J’ai des projets plein la tête, à voir maintenant lesquels aboutiront… 

Pour le moment je me concentre sur ma préparation et continue d’explorer le monde de l’enduro et du rallye/raid…