Depuis l’année dernière j’ai intégré l’équipe d’AMIS Enduro pour faire partie de l’assistance médicale de courses d’enduro. 

Vous trouverez les articles concernant mes interventions en 2022 sur la page blog du site.

La Grappe de Cyrano

La saison avec l’association AMIS Enduro a commencé par la Grappe de Cyrano, du 28 au 30 avril 2023, au Buisson de Cadouin. 

Il a plu toute la nuit, ce qui a rempli les chemins de boue. 

J’avais prévu de rouler en fermeture pour pouvoir aller à mon rythme. C’est donc toute optimiste que j’ai pris le départ.

J’ai pu rouler une bonne partie de la matinée mais le problème d’être en fermeture (et de ne pas maitriser l’enduro), c’est que j’ai subi les traces des 600 pilotes passés dans la boue avant moi. Je n’avais jamais vu d’aussi grandes ornières ! J’arrivais à passer au début, comme je pouvais, plus en pédalant avec mes pieds qu’en roulant, mais la moto est tombée plusieurs fois dans la boue et ça m’a beaucoup fatiguée. J’allais de plus en plus doucement, j’accumulais les chutes…les Marshalls qui dé fléchaient le parcours ont fini par nous rejoindre. Ils m’ont encouragée, l’un d’entre eux a porté mon sac, mais je me suis bien rendue compte que je faisais perdre du temps à tout le monde alors on a fini par rejoindre la route. 

J’ai pris conscience du travail qui me restait à faire pour améliorer ma condition physique. Ceci dit le terrain gras a été éprouvant pour les pilotes aussi et a occasionné de nombreux abandons (une quarantaine au total). 

Tous les pilotes se retrouvaient au même endroit pour le repas de midi et nous avons pu apprécier de bonnes grillades. A ma grande surprise (et à la leur), j’ai retrouvé des pilotes du Raid Passion Désert.

Je n’ai pas roulé le lendemain et suis donc restée en fixe à la spéciale. 

Sur le plan médical ça a été calme pour moi, mes collègues ont dû gérer une fracture du poignet le deuxième jour. 

Un très bon week-end de reprise malgré les conditions météo. L’ambiance est toujours aussi bonne ! 

Les Trail Adventure Days

Les Trails Adventure Days 2023 se déroulaient du 2 au 4 juin à Saugues, en Haute-Loire. L’ambiance était différente des courses d’enduro sur lesquelles nous intervenons généralement. Pour ma part ça me rassurait de savoir que les traces que nous allions emprunter étaient accessibles aux (gros) trails.

Le vendredi après-midi il y avait des essais mais pas de balades, ça limitait donc les risques de casse. Le temps alternait entre pluie et éclaircies, mes collègues m’ont rejoint en fin d’après-midi. 

Le lendemain différents types de traces étaient proposées aux trailistes, l’une empruntant majoritairement la route, l’autre mixte, alternant route et chemins, et la dernière, offroad, que nous avons emprunté pour être au plus prêt des potentiels blessés, dans des zones difficilement accessibles aux premiers secours. 

Le parcours était varié, alternant entre grandes pistes roulantes et passages en sous-bois un peu plus techniques, sur plus de 350 km durant ces deux jours. 

Encore félicitations aux trailistes…j’étais bien contente que ma moto ne fasse que 120 kg ! 

Les paysages étaient magnifiques malgré les averses orageuses récurrentes. On a même fini le premier jour sous un orage de grêle… 

Sur le plan médical pas de grosse casse à déplorer, juste quelques sutures et entorses. 

Ce fut un très bon week-end, dans une ambiance vraiment conviviale et où j’ai enfin pu rouler sur le week-end complet avec l’équipe !! 

L'Aveyronnaise Classic

L’Aveyronnaise s’est déroulée du 24 au 26 août derniers. Nous avons bien cru que la course serait annulée encore une fois à cause de la vigilance rouge canicule qui est tombée 2 jours avant le départ. 

Les collègues ont été tout de suite dans le bain avec la prise en charge d’une fracture dès leur arrivée, pendant le show trial. 

Finalement l’organisation a réussi à adapter le tracé et les horaires pour que la course puisse avoir lieu. 

C’est donc à 7h que les premiers pilotes ont pris le départ le jeudi, pour une demi-étape seulement. La journée a été plutôt calme sur le plan médical. 

Côté moto, j’ai pu rouler sur une soixantaine de kilomètres le jeudi matin, les chemins étant plutôt roulants. Mais à une dizaine de km de la fin il y a eu quelques passages plus techniques et je n’ai pas réussi à finir le tracé. C’est un Marshall qui a fini par nous emmener à l’arrivée, moi et ma moto.

J’ai fini le week-end en fixe sur les spéciales. 

Sur le plan médical, j’ai du gérer quelques traumatismes des épaules et clavicules. Les collègues ont eu affaire à 2 traumatismes thoraciques sévères. 

Ce week-end m’a aussi permis de découvrir ce magnifique département qu’est l’Aveyron. Je me suis promis d’y retourner pour explorer les chemins sans la responsabilité de l’assistance médicale.

Bilan

C’est toujours un plaisir de retrouver l’équipe des AMIS et l’ambiance des courses d’enduro. 

J’aurais aimé pouvoir rouler sur les traces complètes de toutes les courses mais je ne désespère pas d’y arriver… Moi et mes presque 2 ans d’enduro on a encore du travail à faire et c’est bien normal. Je me dis que plus j’accumulerai d’heures de roulage sur les chemins, même roulants, plus je serai à l’aise pour me lancer dans le technique. 

Ça me conforte aussi avec mon envie de concentrer ma pratique les raids dans un premier temps, pour ensuite retravailler l’enduro. 

Beaucoup d’appréhension aussi cette année suite à l’assistance médicale du Trek Dial Dakar ( vous comprendrez pourquoi en consultant la page dédiée ici ) 

Alors maintenant il va falloir poursuivre les efforts pour pouvoir gagner en confiance et en vitesse !

Pour cela, direction le sud Tunisien le 4 novembre pour le Rally Training Camp avec France Roadbook !