Les 25 et 26 juin derniers je suis partie à Ambert, en Auvergne, pour retrouver l’équipe d’A.M.I.S au paddock de la Rand’Auvergne.

Malheureusement je n’ai pas pu emmener ma moto à cause du camion qui m’a lâché 2 jours avant !

A mon arrivée les contrôles techniques des motos étaient en cours pour les pilotes. 

Le samedi a commencé sous un grand ciel bleu, j’étais prévue comme médecin fixe de la spéciale 1 le matin, puis de la spéciale 5 l’après-midi. 

Après une petite heure à la spéciale 1, accompagnée de l’équipe de l’UMPS (Unité Mobile de Premiers Secours) et de 2 ambulanciers, une petite fille de l’organisation est venue nous chercher pour nous dire qu’il y avait un blessé. 

Nous avons rejoint en camion le lieu de la chute mais pour accéder au pilote nous devions passer sous des fils barbelés dans un champ en pente. 

Il m’a tout de suite dit qu’il pensait avoir la hanche luxée, et il ne se trompait pas… 

Pendant que nous nous occupions de lui, une moto nous a évité de justesse, suivie de 2 autres en quelques minutes…

Impossible de réduire la luxation sur place et de le transporter par la route. Déjà pour y accéder c’était compliqué, mais en plus il aurait ensuite fallu qu’il soit conduit à l’hôpital par les petites routes pendant plus d’une heure jusqu’à Clermont-Ferrand. Il y a bien un hôpital à Ambert mais pas d’urgence chirurgicale… 

Nous avons donc décidé d’appeler le SMUR pour qu’il nous envoie l’hélico. 

En attendant son arrivée nous avons pu perfuser le pilote et lui administrer les premiers antalgiques. 

Pour que l’hélico puisse se poser il a fallu interrompre la spéciale et finalement, le temps que l’évacuation soit complète, l’organisation de la course a décidé de l’annuler complètement… Aïe Aïe Aïe ils se souviendront de moi !!! Mais pas de regret, c’était la bonne décision !

Comme la spéciale a été annulée, je suis arrivée bien en avance sur la suivante. Pile poil à temps pour me faire payer le barbecue par les membres de l’orga ! 

Puis tout s’est bien passé sur la spéciale 5 malgré un très gros orage en plein milieu de l’après-midi (responsable de l’annulation de la spéciale 4 en plus de la 1 le matin…) !

Après avoir poussé le 4X4 de l’UMPS et l’ambulance privée (eh oui, la Clio est passée nickel ELLE ! ) nous avons enfin pu rentrer au paddock pour un apéro et un repas bien mérités !! La pluie a même fini par se calmer…

Le lendemain, réveil à 5h30 pour être en place sur la spéciale 6 à 6h45 ! 

Sous la pluie dès le matin ! On s’est demandé si la course continuerait malgré tout mais ça s’est finalement calmé et l’orage s’est transformé en petite pluie fine. 

Pas de blessés pour la matinée. 

Après avoir récupéré le fils d’un collègue nous sommes partis, toujours avec l’UMPS, sur la spéciale 9… La pluie s’est finalement presque arrêtée, il n’y a pas eu de blessés dans mon secteur l’après-midi. 

J’ai pu reprendre la route directement pour rentrer à la maison…

Au départ j’étais frustrée et déçue de ne pas avoir ma moto, et j’avais même emmené mon équipement au cas où… De toutes façons il était prévu que je ne roule que le dimanche parce que le parcours du samedi était plus compliqué… Mais honnêtement je n’ai finalement eu aucun regret ! Vu la météo je pense que j’aurais bien galéré !!

Ce fut encore un très bon week-end !

Merci les A.M.I.S !! 😉